Garmin vivofit le retour d’expérience

10

Je me suis pris de passion pour le Quantified self depuis quelques mois car les technologies sont maintenant accessibles. XY Mag a déjà produit plusieurs articles sur le sujets lien et aussi sur le fitbit one. Bien que mon cahier des charges ne soit pas totalement rempli, j’ai décidé de faire l’acquisition du modèle Garmin Vivofit.

Mon cahier des charges pour le Quantifed self

Cette semaine, j’écoutais spécialiste du sujet sur la Radio BFM et il a parfaitement résumé le concept en disant que ne pas utiliser le Quantified self au quotidien c’est comme conduire sans tableau de bord.

Sur mon tableau de bord, avant tout, je veux que les besoin journaliers soient définis en fonction de mon activité ce qui me donne mes objectifs à réaliser (déplacement, alimentation…).

Ensuite par rapport à ce bilan, je dois pouvoir suivre les progrès.

Enfin je dois avoir les indicateurs qui contribuent à l’achèvement de ces objectifs. Déplacements en pas, calories consommées, temps de sommeil, rythme cardiaque, expositions au soleil. Tout cela doit être mesure par un device que je peux porter sans que cela ruine mon look. Je pense à une montre ou un objet connecté à mon téléphone que j’ai toujours sur moi. Enfin cette objet ne doit pas nécessiter un recharge quotidienne car je risque à coup sur d’oublier.

Bien sur, toutes ces donnés doivent être disponibles à tout moment en ligne et ou mon smartphone avec une protection de la vie privée qui n’expose pas ses éléments à tout le monde tout en permettant si demandé des partager certains éléments sur les réseaux sociaux.

Ce cahier des charges parait ambitieux et irréaliste. Sachez que avec le Garmin Vivofit, j’ai déjà presque tout voir tout en acceptant quelques compromis. Je ferai le point en conclusion par rapport à mes exigences de départ.

Découverte du Garmin Vivofit

Depuis le derniers CES de Las Vegas les annonces sont nombreuses mais les modèles disponibles moins. Je me suis dirigé vers le modèle Vivofit de Garmin car il répondait le plus à mon cahier des charges actuellement. J’ai eu du mal à le trouver disponible en stock sur le net. j’ai passé commande sur le site de Irun pour 116 €.

Trois jours plus tard le facteur m’a de nouveaux mis un avis de passage pour aller à la poste du coin qui n’est ouverte que le matin. je les adore….

Le conditionnement du Garmin Vivofit est classique dans une boite au carton épais et noir. Elle est prévue pour être présentée en rayon de grands surface car elle intègre un système pour l’accrocher.

Boite vivofit

Boite vivofit

Le produit est directement visible. j’ai choisi le modèle bleu mais il existe d’autres couleurs.

GarminVivofit-580-90Le déballage peut commencer. A l’intérieur le Garmin Vivofit avec un bracelet de rechange de le même couleur ce qui le fait poser la question sur la durée de vie du bracelet.

Deux petites fiches dont l’utilité me parait discutable.

Fiche Garmin

Fiche Garmin

Une pour indiquer qu’il faut le connecter et l’autre pour indiquer comment l’intégrer au bracelet. Par contre aucun mode d’emploi sinon un petit fascicule avec les avertissements de sécurité. Je trouve cela très limite pour un acheteur non spécialiste des recherches Google qui va devoir trouver seul  sur le net le site du constructeur qui le logiciel à télécharger.

Point positif, un petit dongle USB est fourni permettant d’utiliser son PC ou Mac comme device de synchro si on ne peut pas le faire avec son smartphone.  C’est indispensable car le protocole Bluetooth utilisé par le Garmin Vivofit n’est pas disponible sur tous les smartphone, je vais y revenir.

Une fois tout sorti voici ce que l’on a

Garmin vivo

Garmin vivo

Première synchro du Garmin Vivofit

Le Garmin Vivofit est simple car il n’ y a qu’un bouton sur le coté de l’écran. Lors de la première pression il demande un synchro. C’est à ce moment que je me suis rendu compte que Android 4.1.2 n’est pas compatible avec le Bluetooth Smart.

Le Bluetooth smart est dit V4 low energy. Ceci permet de rester connecté sans consommer autant que le Bluetooth actuel. Seulement il n’est pas disponible sur tous les téléphones et tous les OS. Si mon smart phone est compatible avec cette norme, Android 4.1.2 ne l’est pas et la mise à jour Kitkat est annoncée sans date. Vous pouvez me dire mais si il fait installer cynamogen. Par principe je refuse. j’ai déjà du le faire pour mon HP Touchpad et je pleure encore.

Je me suis donc rabattu sur le dongle USB et mon PC ce qui me déçois car je ne pourrai faire la synchronisation que depuis chez moi. Par contre, je peux consulter mon historique depuis mon smartphone.

J’ai du télécharger le logiciel Garmin Connect qui n’est pas évident à trouver sur le site. La Synchro s’est faite immédiatement avec mon PC et cela a mis à jour le Vivofit. Il faut créer un compte pour pouvoir utiliser le logiciel rien de plus normal.

Le logiciel pose quelques questions de base sur l’age, le poids, l’activité quotidienne, les heures de sommeil et immédiatement il fixe un objectif journalier.

Je fixe le Garmin Vivofit à mon poignet. Le système d’attache est simple mais semble assez résistant pour me pas se détacher. Il faut se dire que ce n’est pas un objet que l’on doit quitter régulièrement si on veut des mesures précises. C’est un objet que je pourrai porter toute la semaine sans faire un « fashion faux pas ».

L’interface de gestion du Gamin Vivofit

Sur le Vivofit

Le Garmin Vivofit est principalement un écran LCD sans rétroéclairage mais très lisible, sauf dans le noir bien sur ! une petite barre rouge peut apparaitre dans la journée si on est trop inactif et cela veut dire qu’il faut se bouger. Elle est présente sur la photo ce dessous au dessus des chiffres.

Il affiche le nombre de pas

Nombre de pas

Nombre de pas

Le nombre de points restant avant d’atteindre l’objectif de la journée,

objectif

objectif

Les kilomètres parcourus

km

km

Les calories brulées

calories

calories

L’heure et la date

heure

heure

On peut également avoir le rythme cardiaque si on prend l’option ceinture pectorale. Autant c’est possible si on fait du sport autant pour un usage quotidien c’est pas la peine.

Sur Android et PC

L’interface, le tableau de Bord de suivi est très lisible. On peut la paramétrer et créer plusieurs pages pour gérer toutes ses activités.

interfaceTout est présenté sous forme graphique.Impressionnant le suivi de mes mouvements la nuit. je bouge de façon très régulière !

Même si je ne peux actuellement pas le synchroniser avec mon Smartphone, je peux consulter les résultats et l’évolution.

Hier mon objectif était de 5000, comme je l’ai dépassé, le logiciel s’est adapté et l’a augmenter. Je vais voir la semaine prochaine comment il évolue. Notez que j’ai désactivé le lien avec les réseau sociaux. Ceci peut avoir un vrai intéret pour les sportifs qui veulent partager leurs performances et progrès.

Conclusion sur le Garmin Vivofit

Je suis assez satisfait de cette acquisition. par rapport à mon cahier des charges, le Garmin Vivofit répond à 80% de mes attentes. Il n’a pas besoin de se recharger, la batterie incluse fonctionne 1 an. Il est beau et je gène pas au poignet. Les données disponibles en affichage sont suffisantes. J’ai le tableau de bord disponible sur tout support, pc et smarphone. J’ai le suivi de mon activité jour comme nuit.

Cependant je ne suis pas comblé.

Il manque, le suivi GPS des déplacements, le rythme cardiaque intégré (on peut l’avoir en option mais pas utilisable au quotidien), la température de la peau. Des informations qui seront disponibles dans les prochains modèles et qui me feront faire l’acquisition d’un nouveau modèle.

Par XY Mag, le podcast magazine. Retrouvez nos vidéos sur https://www.xymag.tv

Partagez cet article avec vos amis.

10 Responses to Garmin vivofit le retour d’expérience

  1. V@vlvert

    Salut, je viens de regarder le numéro 28 (un peu tard je sais…) Dans la vidéo et sur l’article du vivofit j’ai eu l’impression que la pile à l’intérieur du bracelet ne pouvait pas se changer ???
    J’espère que si car ça fait un peu cher sinon d’autant les concurrents (fitbit etc) n’ont besoin de se charger que 1 fois par semaine voir 1 fois tous les 10-15jours. Ce qui est bien moins contraignant que les montres connectées qui demandent une charge tout les jours ou 2 jours (hormis la Peeble).

    • Bravo pour ta fidélité à XY Mag, à quand un numéro tous les deux ? Oui je te confirme on ne peut pas changer la pile. Selon ce que j’ai lu elle dure 1 an ensuite poubelle. L’énergie est encore le principal problème des objets connectés. Je pense que le solaire est une solution à explorer en complément d’un batterie interne.

  2. Pingback: Deux semaines avec le Garmin VIVOFIT | XY Mag

  3. Pingback: Garmin Vivofit les compléments logiciels | XY Mag

  4. Aline

    Bonjour, pour info, j’ai du changer de pile en novembre, après un an d’utilisation.
    Tout d’abord, il faut savoir que les piles 1632 ne sont pas faciles à trouver!
    J’ai d’abord acheté un paquet de 4 piles de marque inconnue. J’ai changé les piles une première fois: ça a tenu une semaine. J’ai rechangé les piles: de nouveau, une semaine. Me disant que c’est certainement la faute aux piles, je cherche dans plusieurs magasins pour en trouver d’autres, et finalement j’en trouve des lithuim de la marque Sony (avec encore 2 ans jusqu’à la date limite, j’ai vérifié!). Et là, de nouveau, dès la première connexion avec l’ordi, garmin me dit ‘batterie faible’, et les piles ont rendu l’âme aujourd’hui, après une semaine et 2 jours…. Donc oui, les pilles sont changeables, mais il faut le faire toutes les semaines!
    Dommage car j’aime vraiment cet appareil…

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*