Les OS alternatifs

0

Les OS des années 80

Nous savons tous, que sans Système d’exploitation (OS), nos PC sont des tas de processeurs inertes. Depuis les années 80 et l’arrivé des Personnal Computers, Microsoft règne sur la marché des OS avec MS/DOS puis Windows. Tous les concurrents ou les tentatives de concurrences ont été des échecs (NOVELL, Be OS, Mac OS, NEXT) ou sont restés confidentielles. Seul LINUX constitue un alternative à Windows mais honnêtement à part un GEEK qui est capable de se lancer dans cette aventure ?

Le renouveau smartphone

Le marché a été agité par l’arrivée de nouveaux OS sur SMARTPHONE qui ont démontré que Microsoft n’était pas si puissant que cela et qu’il existait des espaces pour développer de nouveaux OS (IOS, ANDROID, WEBOS, SYMBIAN). Comme je l’ai abordé dans mon précédent article sur les bureaux 3D (https://www.xymag.tv/les-articles/les-bureaux-3d), de nouvelles interfaces son possibles procurant aux utilisateurs, que nous sommes, de nouvelles expériences qui font le succès actuel de l’IPAD.

Les limites des OS actuels

Nous avons atteins les limites du supportable avec Windows (même Windows 7 qui démarre vite le première fois et plus dès le premier programme installé), temps de chargement titanesque, taille des applications, maintenance des nouvelles versions et patchs. En comparaison, je démarre mon smartphone d’un coup de bouton et je lis mes mails dans la minute. J’en viens à préférer travailler sur mon téléphone que sur mon PC. Au final le service est le même et le temps d’attente d’un PC n’est pas justifié.

La révolution CLOUD

Avec l’arrivé du CLOUD COMPUTING (ou informatique dans les nuages), la notion d’OS est à reconsidérer. Que cela soit pour les services, les ressources, le stockage, il faut tout ré-inventer.

Le CLOUD COMPUTING est une totale révolution que nous sommes en train de vivre actuellement. C’est la fin des usages tels que nous les connaissons depuis les années 80. Le Cloud Comuting accompagne la tendance à la mobilité et aux usages multi devices. On peut fort bien commencer un mail sur son PC, le terminer sur son smartphone et joindre une photo de sa tablette. Actuellement c’est impossible. Le Cloud Computing  sortir des usages de la communauté GEEK pour devenir accessible simplement pour le grand public.

Les acteurs

Sur le marché des OS CLOUD COMPLIANTS, nous trouvons deux acteurs, c’est GOOGLE avec Google Chrome mais aussi avec Android , je vous dirai pourquoi plus tard dans l’article et Joli Cloud.

JOLI OS, http://www.jolicloud.com/

joli os

 

Commençons par Joli Cloud. Notez bien qu’il vient juste de changer de nom, ce mois ci avec la sortie de la version 1.2, pour s’appeler désormais Joli OS. Ce changement est en lui même plein de promesses.

Le projet Jolicloud a débuté en 2008. C’est Tariq KRIM, un français, qui en est l’initiateur. Pour mémoire c’est lui qui a inventé NETVIBES, c’est un des papes de l’internet.

Basé sur un  noyau Linux cet OS est 100% Cloud. La version 1.2 est sortie le mois dernier, le 9 mars 2011 précisément.

Deux versions sont disponibles, la version desktop qui fonctionne dans un navigateur et la version OS qui fonctionne en stand alone c’est à dire que c’est un véritable OS.

L’interface est assez simple mais fonctionnelle, elle repose des des outil Google qui est le seul actuellement à proposer une vrai solution Cloud avec les mail, les docs…

En bas de l’écran on peut disposer d’un dock à la Apple. On peut aussi personnaliser son environnement.

Le nombre d’applications est encore limité mais on a tout ce qui est nécessaire au quotidien; documents, images, synchronisation, mails, chat, blog

 

Chrome OS, http://www.google.com/chromeos/

Chrome os

J’aime bien la base line de cet OS que vous pouvez lire en cliquant sur le lien ci dessus, « Nothing but the web ». Tout est résumé dans cette phrase.

Dans sa présentation de Chrome Os, Google est parti des mêmes constats que moi sur la lourdeur des OS et le peu de service proposé en contrepartie de ces temps d’attente.

Chrome OS est encore une version bêta mais déjà on peut en découvrir pas mal. Personnellement je n’accroche pas à l’interface mais je pense que ce ne sera pas celle qui nous aurons au final.

Comme pour Joli Os, les services sont basés sur les outil Google.

Toute les investissement que Google a fait dans les d’applications Google et les contenu Google prend son sens. Ils servent les intérêts non seulement de la communauté web mais aussi de Google qui peut proposer des solutions alternatives 100% hors Microsoft et surtout 100% Cloud.

Je vous avais annoncé plus tôt dans l’article que je ferai le lien entre Chrome Os et ANDROID, en particulier la V3. Si nous étudions avec attention le fait que Chrome OS fonctionnera sur tablettes et que celle-ci ont des capacités proches d’un PC, on peut sans problème penser que Chrome OS et Android sont fusionner à terme, Google sera alors le seul éditeur à proposer un OS identique du smartphone au PC en passant par les tablettes. Microsoft à intérêt à changer de braquet pour rattraper son retard.

Et les autres ?

Avant de conclure cet article, je vois déjà certains d’entre vous se dire qu’il vont planter un commentaire pour me dire que MEEGO est aussi un OS alternatif. C’est volontairement que je ne l’ai pas cité et pour deux raisons. Le première et que ce système semble positionné sur les applications plus professionnelles et embarquées, la seconde et que peu d’informations sont disponibles à ce stade. Pour en savoir plus vous pouvez aller sur http://meego.com/

Conclusion

Steve Job a annoncé, lors de la présentation de l’IPAD 2, que 2011 était l’année des copieurs avec une multitude de sortie de produits concurrents. 2011 sera aussi l’année de l’entrée du Cloud computing sur nos DEVICES et dans notre quotidien. Pour preuve, Microsoft a ajusté son discours sur Windows 8 qui sera lui aussi en partie Cloud. Si même Microsoft le dit ….

Par XY Mag le podcast https://www.xymag.tv

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*