Lapdock 100 pour RAZR le test de XY Mag

2

Depuis l’achat de mon RAZR Droid, je regardais avec envie le Motorola LAPDOCK. Moi qui suis un ex fan de Palm et du jamais sorti FOLEO. Transformer son téléphone en PC, j’en rêve.

En surfant sur le net, j’ai trouvé une promo sur le Motorola Lapdock chez www.kabiloo.com un site que je ne connaissait pas mais qui a de bonnes références. J’ai craqué et passé ma commande pour moins de 200 €.

La découverte du LAPDOCK

Dès l’ouverture du colis, on est surpris la la finesse du carton d’emballage du Lapdock.

boite lapdock

Que trouvons-nous à l’intérieur ?

Très peu de choses en réalité. le Lapdock 100 lui même, une alimentation, une documentation multilangues et c’est tout.

Le clavier est protégé par une petit chiffon en tulle ou quelque chose de ce genre.

Le Lapdock est très léger , bien plus qu’un PC. Normal il n’y a rien dedan à part une batterie et un peu d’électronique. Pas de disque, pas de proc, pas de ventilateur, pas de lecteur de DVD…

L’écran fait une dizaine de pouces. Nous sommes dans la catégorie intermédiaire entre les PC 11 pouces comme le Macbook air et les mini PC.

Le design est soigné, les matériaux doux et de bonne qualité. L’assemblage donne confiance.

A l’ouverture, confirmation, les charnières de l’écran semblent solides et résistent à la force d’ouverture.

Les clavier AZERTY est complet avec des touches spécifiques dédiées à Android. Le touch pad est doux mais la zone des clic est un peu mal delimitée. De toute façon j’utilise une souris c’est tellement mieux. Un seul bouton marche arrêt qui ne sert pas vraiment car le LAPDOCK se met en marche dès que le téléphone est connecté. Par contre il indique le niveau de charge de la batterie par un code couleur.

Petit détail qui frappe, une ouverture derrière l’écran. On verra parla suite qu’elle sert à ranger le RAZR lorsqu’il est connecté. Malin !

Branchement et connectique du LAPDOCK

La prise d’alimentation se trouve dernière à droite, classique. L’alimentation a le mérite d’être discrète mais malheureusement elle est dédiée. On ne peut pas utiliser celle du téléphone ce qui aurait été bien. J’ai regardé aussi coté XOOM ce n’est pas la même.

A coté de la prise d’alimentation du LAPDOCK on trouve deux prises USB 2. Elles servent à brancher une souris très utile, une webcam un disque externe ou une clé USB.

En tirant une petite languette à l’opposé des prises USB, on libère le câble et la prise de branchement de RAZR. Cette prise est composée de deux connecteurs, un mini USB et un HDMI. Les RAZR et le LAPDOCK sont donc en liaison HDMI pour la vidéo et USB pour les reste. De plus le LAPDOCK peut recharger le RAZR par la prise Mini USB.

Lors du premier branchement, on se rend compte que ces deux prises sont sur le haut du RAZR (alors que sur le ATRIX elles sont sur le coté). Ce positionnement haut ne facilite pas le rangement du RAZR dans le logement qui se trouve derrière l’écran. Après plusieurs essais on comprend comment le ranger et tout se passe bien.

 Utilisation du LAPDOCK

 Dès le RAZR banché à son connecteur, le LAPDOCK se met en marche. Un écran d’accueil vous indique que vous êtres en version 3 de webtop. Ceci est en pahse avec la version de ICS (Ice Cream Sandwich) Auparavant, le LAPDOCK fonctionnait différemment avec des application en ROM comme FIrefox et proposait une écran différent. Mais c’est le passé.

 Le version 3 propose une expérience identique à celle de ICS en utilisation tablette . L’écran ressemble beaucoup à celui que l’on a en utilisation tablette. On voit là le travail de ANDROID 4 sur la fusion des interfaces tablettes et téléphones. On peut gérer des widgets différents de ceux du téléphone afin de profiter de l’écran plus grand. L’usage de la souris remet encause aussi certains principes de ANDROID. Comme les touches de navigation en bas de l’écran. En quelques minutes et sans notice on a tout compris.

L’écran est de qualité moyenne car l’angle de vision est peu large. Il faut eêre en face pour voir toutes les couleurs. Motorola a fait l’économie d’un écran RETINA !!

La frappe de texte avec le clavier est vraiment un plus si on a besoin de taper du texte longuement.

On a rapidement le sentiment d’utiliser un PC sous LINUX et plus un téléphone.

Je  n’ai pas testeé de jeux ,n’en utilisant pas sur le RAZR mais je pense que ce n’est pas prévu pour cela surtout si il faut utiliser les gyroscopes.

Notez que l’on peut téléphoner sans avoir à toucher au téléphone on est en kit main libre et on parle normalement on prend l’appel à la souris c’est drôle !!

Avantages et inconvénients de LAPDOCK en usage professionnel

Pour moi, qui utilise le RAZR pour le travail et les loisir, pouvoir disposer des fonctionnalités d’un PC sans porter 3 Kg de sacoche est un plus. Cependant, il y a un inconvénient, c’est le stockage des fichiers bureautique. J’ai plusieurs GO de données sur mon PC qui sont répliquées sur le Cloud mais impossible de les stocker sur le téléphone. Le principe du Cloud est justement celui-ci me direz-vous. Oui, mais on n’est pas en wifi et 3G partout et je cours le risque de me trouver sans données.

Les suites bureautique ne proposent pas toutes les fonctions de MS/Office 2010 et là aussi je prends le risque de ne pas pouvoir faire ce que je souhaite.

Pourtant, si je sais que je n’aurai qu’à consulter des documents sans avoir à faire de grosses modifications c’est la solution idéale.

Pour ce qui concerne les mail saucun doute c’est le top.

Conclusion et après

Le LAPDOCK permet de transformer votre téléphone Motorola en PC sans investir beaucoup. Plusieurs téléphone sont compatibles comme le ATRIX. Motorola développe ce concept et c’est un vrai plus pour nous qui utilisons nos téléphones comme des ordinateurs portables.

Cependant, la fusion PC, tablette , téléphone n’est pas encore complette. ICS le permet partiellement. Il manque le haut débit sans fil pour avoir les mêmes services que le stockage que procure un PC. On peut utiliser un disque externe USB mais ou est le gain de poids et place ? On pourrait aussi imaginer d’utiliser le téléphone comme pavé tactile en le plaçant devant soit. Le domaine d’application des terminaux PC pour téléphone n’est qu’au début et la fusion téléphone PC, tablette TV en sera le catalyseur.

Je valide donc le LAPDOCK. Il existe un modèle plus grand, j’hésite..

Par XY Mag le podcast magazine. Retrouvez nos vidéos sur https://www.xymag.tv

2 Responses to Lapdock 100 pour RAZR le test de XY Mag

  1. Ca donne envie en tout cas malgré les quelques inconvénients que tu mentionnes

  2. Pingback: CLAMCASE transformer son Ipad en MacBook air | XY Mag

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*