La domotique, je passe au plan B

2

Depuis quelques articles, je suis branché domotique. Que cela soit pour la gestion du chauffage ou la mise en place de mon Cloud privé avec le boitier Synology. Lors de la mise en place de mon Cloud, j’ai découvert qu’il pouvait servir à piloter une installation domotique avec SynoZwave.

La domotique plan A

Mon plan initiale était d’utiliser mon boitier Synology comme boitier domotique pour piloter toute mon installation domotique. J’ai donc installé le module Synozwave. Cette étape est très simple, on le fait depuis le lien qui est donné sur le wiki. Ce logiciel est compatible avec le protocole Zwave qui est utilisé par la plupart des modules domotiques modernes. Pour ma solution domotique, j’ai fait l’acquisition de tout le matériel nécessaire.

  • 1 Détecteur de mouvement
  • 1 Caméra
  • 1 Sirène lumineuse
  • 1 télécommande

Le tout au format Zwave et indiqué comme compatible avec Synozwave

Le détecteur de MouvementEZ Motions Plus

Pour déclencher la caméra, la sirène et d’autres éléments à venir, il faut un détecteur de mouvements qui détecte tout signe de présence humaine. J’ai choisi ce détecteur car il assure trois fonctions.

  • Détection de mouvements
  • Température de la pièce
  • Luminosité

Ceci permet de l’utiliser pour vérifier le besoin en chauffage et l’éclairage. Ce n’est pas un besoin immédiat mais plus tard qui sait. Pour le chauffage, j’ai déjà mis en place un système DeltaDore.

Détecteur mouvement

Détecteur mouvement

Un reproche important que je fais à ce matériel c’est l’absence de trous pour le fixer au mur. Il faut les faire en force. Ce n’est pas très normal.

La caméra Dlink DCS 932L

Après beaucoup d’hésitation, j’ai choisi la caméra Dlink DCS 932L. Je la dédie à la surveillance à distance. Elle permet de filmer dans la nuit et a son propre détecteur de mouvement. Comme tous les produits Dlink elle est de très bonne qualité. On peut l’inscrire sur le site de Dlink pour la configurer en caméra de vidéo surveillance mais comme j’ai le nécessaire avec Synology, je ne l’ai pas fait. La mise en œuvre est simple avec le logiciels Dlink fourni. On peut presque tout paramétrer très simplement.

D link DCS930L

D link DCS930L

Mon objectif est de la déclencher en cas d’alerte pour voir ce qui se passe à la maison. J’ai longtemps hésité à prendre un modèle orientable permettant de suivre tout intrus. J’ai décidé de privilégier l’aspect dissuasif en la plaçant sur un emplacement visible de l’extérieur plutôt que de filmer en continue un intrus.

La sirène Everspring

En cas d’intrusion, il faut une alarme sonore et lumineuse. C’est le rôle de cette alarme Everspring. Avec une puissance de 100 décibels et un clignotement rouge vif. Elle n’est pas faite pour être installée en extérieur.

Everspring

Everspring

C’est un bon moyen de dissuasion. Pour l’avoir déclenchée en tests, je vous assure qu’elle ne donne pas envie de rester dans la pièce.

La télécommande AEOTEC

Pour déclencher tous ces périphériques, il faut une télécommande. J’ai choisi celle-ci car elle a 4 touches programmables et est assez esthétique.

Télécommande AEOTEC

Télécommande AEOTEC

La configuration de l’ensemble des périphériques Zwave

Mon scénario est le suivant :

Avec la télécommande, je déclenche l’activation du détecteur de mouvement. En cas de détection, il déclenche la sirène puis la caméra qui me passe un e-mail des photos de la pièce. Je peux alors me connecter et voir en direct de qui se passe.

Quand je rentre, la télécommande me permet de stopper la détection.

La première étape sur Synozwave est de faire détecter tous les périphériques. C’est ici que les difficultés ont commencées. Je n’ai jamais pu faire détecter le télécommande.

En mettant de coté la télécommande, j’ai tenté de programmer mon scénario. A part de faire sonner l’alarme dans mes oreilles, je ne suis pas parvenu au résultat attendu. J’ai échangé par mail avec le concepteur de Synozwave, sans succès.

Synozwave est clairement dédié a des personnes ayant une bonne expérience du développement car il faut écrire son scénario avec le module Blockly. Blockly est un langage de programmation par blocks de commandes mis au point par Google. Je ne suis pas parvenu à écrire mon programme.

Après 3 semaines de tests infructueux, j’ai décidé d’arrêter les tentatives. J’éprouve beaucoup de regrets à ne pas avoir pu aller au bout de ce projet. C’est un échec. Mais je vais de l’avant et je vais passer au plan B.

Le plan B c’est quoi ?

Je vais laisser le boitier Synology gérer le Cloud et faire l’acquisition d’un boitier domotique dédié. Utilisable avec le matériel acquis, je ne vais pas perdre d’argent. Je vais juste dépenser plus que prévu pour acquérir la centrale. La centrale domotique dédiée me permettra de disposer d’un logiciels plus facile à utiliser et de l’aide d’une communauté plus vaste de Synozwave. Je vais élargir ensuite les services à l’éclairage avec les possibilités de la centrale.

Si cet article vous plait, partagez le avec vos amis.

Par XY Mag le podcast magazine, retrouvez nos vidéos sur https://www.xymag.tv

 

2 Responses to La domotique, je passe au plan B

  1. Pingback: Eedomus, mon plan B | XY Mag

  2. Steph56fr

    Bonjour, actuellement j’utilise Jeedom sur synology et j’en suis satisfait.

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*