J’ai trouvé à quoi sert la blockchain

0

Je travaille dans le domaine de l’édition et de l’innovation depuis 20 ans et j’ai connu pas mal de modes. Si on regarde en arrière, il fallait être full windows dans les années 90, puis full web dans les années 2000, puis web 2.0 dans les années 2010…. Actuellement il faut annoncer un projet blockchain. Si vous suivez l’actualité, même des marques qui ont raté leur virage de transformation viennent d’annoncer de la blockchain, KODAK (https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301127200748-kodak-lance-sa-propre-cryptomonnaie-2143725.php), ATARI (http://bfmbusiness.bfmtv.com/bourse/le-francais-atari-va-se-lancer-dans-les-crypto-monnaies-1371768.html) et même le Venezuela (https://www.capital.fr/entreprises-marches/venezuela-et-si-la-cryptomonnaie-petro-etait-une-arnaque-1273378) fait une émission de bons en blockchain. Immédiatement ces sociétés qui ne valent plus rien en bourse ont vu leurs cours exploser.

Je me tiens informé mais je n’ai toujours pas trouvé d’applications concrètes blockchain, à part les monnaies. J’ai compris la promesse de la suppression des intermédiaires, de la sécurité. Aucune application concrète n’existe, à part des annonces pour faire monter les cours de bourse.

Figurez vous que la semaine dernière je suis tombé sur cette illustration qui me permet de découvrir comment la blockchain a un impact sur les applications que je peux utiliser et me débarrassant des intermédiaires.

A 3 mois de la mise en place du GDPR et dans une ambiance de défiance vis-à-vis des géants d’internet, la blockchain est une alternative à la protection des données. Je suis allé voir ce que propose chaque offre illustrée dans le document.

Premier constat, plutôt que ce plaindre de la captation de nos données par les GAFAM, utilisons des navigateurs qui garantissent notre vie privée et notre sécurité comme Brave (https://brave.com/). Le sujet des données est traité à la source. L’utilisation de ce type de navigateur + d’un moteur de recherche comme Qwant vous garantit de fait une meilleur sécurité de votre navigation que le couple google + chrome. Alors on change ?

Deuxième constat la blockchain peut être intégrée dans des offres grand public facile à utiliser.

Premier exemple stocker ses données sur le Cloud. Nous le faisons tous. Plutôt que de confier ses données à Google, Microsoft avec leur offres de stockage (ondrive, box…), il est possible de les confier à la communauté avec STORJ. Les données sont protégées par la blockchain et stockées sur des espaces de stockage mis à disposition par l’ensemble des intervenants. Les personnes qui offrent du stockage sont rémunérées en crypto-monnaie.

Le modèle est identique pour les messageries instantanées comme STATUS qui décentralise les échanges par alors que whatsapp cherche à capter vos données et vous intégrer à Facebook son propriétaire.

Je ne vais pas multiplier les exemples mais vous laisser découvrir par vous-même les autres services.

Grâce à ces cas très concrets, j’ai bien compris comment la blcokchain peut créer un écosystème en rupture avec la captation des grands d’internet qui génèrent leurs revenus de la commercialisation de nos données. Cela explique aussi pourquoi la blockchain fait peur car c’est toute l’économie 2.0 qui est menacée.

Par XY Mag le podcast magazine

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*