Le monde de Dark Orbit

3

Profitant des vacances, je suis parti à la recherche de nouveaux jeux de stratégie. Je suis tombé un peu par hasard sur l’éditeur de Dark Orbit, BIGPOINT.

L’éditeur de jeux BIGPOINT

Je ne connaissais pas cet éditeur de jeux. Comme j’aime bien savoir à qui je donne mon argent, j’ai lancé une recherche sur Google. BIGPOINT est un éditeur allemand de jeux. Il a la particularité de créer des jeux qui fonctionnent via le navigateur. Pour DARK ORBIT c’est en flash. BIGPOINT est très prolifique car il a édité plusieurs dizaines de jeux.

bigpoint

Logo Bigpoint

Selon wikipédia, l’entreprise a été fondée en 2002. Actuellement elle compte 800 employés dans le monde et réalise 50 M€ de Chiffre d’affaires. Mais, le plus impressionnant c’est que BIGPOINT vient de racheter un studio de développement à Lyon. Je dis cela car je suis de Lyon.  C’est une acquisition stratégique afin de développer de nouveaux concepts. Je suis toujours étonné par le hasard. Je trouve le seul jeux d’un éditeur qui vient de racheter un autre éditeur sur Lyon.

Le jeux DARK ORBIT

Dark Orbit un jeu dans un navigateur

Au commencement, j’ai trouvé ce jeu sur ma tablette. Comme il fonctionne uniquement dans le navigateur, sans installation, j’ai lancé mon inscription. Je signale que l’inscription est gratuite. Le processus est classique login et mot de passe. Mais sur ma Tablette Android. Darl Orbit n’a jamais démarré. Pourtant j’ai une version de flash installée à l’époque ou c’était encore possible. Elle doit être trop ancienne. J’ai donc migré sur mon PC pour pourvoit découvrir le jeu.

dark-orbit

dark-orbit

Sur mon PC, j’utilise Firefox avec Adblock. Le temps de chargement est court même si ce n’est pas immédiat. Adblock ne me pose pas de problèmes.

Les principes de base de Dark Orbit

Je découvre petit à petit les principes du jeu. Au départ on est doté d’un petit vaisseau, on doit choisir une compagnie parmi trois. J’ai choisi la première sans vraiment savoir pourquoi. Les premières missions sont des tuto et très vite on maitrise le principal.

On comprend rapidement certaines bases. L’uridium est la matière première la plus importante du jeu. l’objectif et de collecter des matière premières pour les vendre et gagner des crédits. Les missions rapportent des crédits et de l’uridium mais aussi des point d’honneurs. Les points d’honneurs servent à monter en niveau. Conclusion on est dans les codes classiques du RPG sauf que c’est un vaisseau et pas un personnage. Les amateurs du genre seront comblés, tout est là. EN fait c’est un MMO RPG car vous n’êtes pas seuls. De nombreuses guildes existent et on vous encourage à les rejoindre.

Principalement, on vous assignes des missions. vous devez les réaliser pour gager des crédits, des Uridium et des armements.

Votre vaisseau a des armes, des boucliers et des moteurs. tout peut être booster ou acheté. C’est là que va intervenir l’Uridium comme monnaie.

Les moyens de booster vos armements sont étendus. Vous pouvez développer des technologies dans le labo afin d’améliorer vos moyens. En collectant des métaux vous pouvez raffiner d’autres métaux pour améliorer des vos armes temporairement.

darkorbit_ecran

darkorbit_ecran

A chaque fois on est limité par la quantité d’Uridium. pour en avoir il faut soit passer par la boutique en ligne et acheter avec des Euros; soit jouer beaucoup, beaucoup. Je tiens le coup et pour le moment je n’ai dépensé que 2.99 € pour un kit de démarrage.

vaisseaux

vaisseaux

Au quotidien on alterne entre commerce, équipement, collecte de minéraux et combats dans l’espace. je note que l’on retrouve les même blaireaux que sur tous le MMO RPG, des Joueurs super forts et élevés en niveau qui vous détruire d’un missile dès que vous passez à coté. Très drôle

 

Le marketing de Dark Orbit

D’un point de vu marketing Dark Obit est bien pensé. L’acte d’achat est totalement intégré au jeu et se fait sans être senti comme obligatoire. c’est un bon point.

De plus en plus, je vais faire la distinction entre le freemium et le buy in game. Le freemium vous permet d’avoir une partie du jeu et de payer pour en avoir la totalité, on ne paie qu’une fois. le Buy in game va plus loin car on on peut sortir le porte monnaie à tout moment et pour des montant importants, mais aussi de petits montant selon ses besoin.

Autre point qui me frappe quand je regarde le lineup de BIGPOINT, c’est que plusieurs jeux semblent partager le même moteur de jeu. En effet les moteurs de RGP servent souvent à développer plusieurs jeux dans plusieurs univers. On trouve dark orbit dans l’univers spatial, mais aussi un jeu de pirates, pirates STORM qui semble avoir les même principes, je vais le tester plus tard. Il y a aussi Battlestar Galactica  dans l’univers de la série.

piratestorm

piratestorm

A chaque connexion on nous propose des promotions sur des pack à acquérir afin de bien nous tenter de progresser plus vitre avec un petit powerup. C’est clair que sans payer la progression va être très lente.

Conclusion

Je n’aime pas le jeux gratuits avec avant in game. Mais pour Dark Orbit je dois admettre que c’est bien fait donc cela ne va pas jouer en négatif. Pour le moment, je suis en période de progression donc mes missions ne sont pas très palpitantes et je n’ai pas accès à certains univers. L’action est répétitive mais c’est le principe de ce type de jeux. L’aspect simulation n’est pas très évolué, c’est mon plus gros reproche. Au final je continue à jouer, c’est donc positif !!

Par XY Mag le podcast magasine, retrouvez nos vidéos sur https://www.xymag.tv

 

 

 

3 Responses to Le monde de Dark Orbit

  1. rim

    Jeu très médiocre. Plus on avance dans le temps, plus les concepteurs du site attirent ʻles vaches à laitʼ. Et oui, il est désormais devenu de plus en plus impossible de jouer sans payer beaucoup d’argent pour son vaisseau spatial. En tant que débutant, il est inconcevable de gagner de l’expérience avec son petit vaisseau, car toutes les 5 minutes en moyenne il y a un type qui arrive pour détruire votre vaisseau avec ses tirs lasers tous frais payés et ce en 5 sec maximum. Il n’y a même plus de firme, les clans les plus puissants du serveur se mettent en guerre contre le reste du monde pour ainsi faire un maximum de kills. De plus, on s’en mêle les pinceaux car vu que chaque nouveauté est censée attirer les payeurs, eh bien on n’en finit jamais ! En conclusion, ça vous reviendra à moins cher de vous acheter une console et quelques jeux que de commencer à débourser de grandes sommes sur Dark Orbit… La jouabilité sur cette version du jeu est vraiment nulle, sans compter tous les lags sur le serveur, et surtout sur ceux comme l’Europe Globale 1 (serveur bondé !). On est obligés de mettre la luminosité de l’écran au minimum tellement que ça fait mal aux yeux, toujours pour la version du jeu actuelle. Le système de gadgets qui a été mis en place (où l’on peut voir les infos vaisseaux, etc ingame) sont très dérengeants et nuisent à la jouabilité.

  2. zackaria

    Bonjour et bien en 2017 cela n’a pas trop changer , je dirais même empiré !!!
    un clan tout puissant monopolise le jeu , dans ce même clan des modérateurs ou anciens modérateurs qui ce sentent tout puissant , des prix exorbitant dans un univers ou seul les plus fort font leurs loi , un jeu de guerre me direz vous ? oui , mais dans un climat malsain ou certains vont même jusqu’à faire un crédit pour être dans le classement , voila un jeu que je déconseille fortement .

    cordialement .

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*