Joel Real Timing, le must have de Iracing

1

Si vous suivez XYMAG.TV, vous savez que je me suis mis au simracing. En regardant les vidéos de Partaille, j’ai vu qu’il avait des affichages non disponible dans Iracing. Il utilise le JRT ou Joel Real Timing un programme qui permet de disposer en surimpression sur sur son écran principal un écran déporté des données de course mais aussi plus, comme la carte du circuit, des classements, des compteurs et surtout les calculs pour le Fuel.

Ce programme est développé par un passionné, qui en plus est Français. J’ai la chance de vous proposer une interview de Joël dans cet article. Vous pourrez en savoir plus sur l’auteur de ce programme. Vous pouvez aussi le retrouver sur sa page Facebook.

Le JRT pour Iracing

Le programme se télécharge sur le site de l’auteur tout simplement. Il est possible de l’utiliser gratuitement mais certaines fonctions sont limitées comme, le delta graphic, le calculateur (important!!). Le cout d’usage est de 15€. En fait, avec ce qu’il faut dépenser pour jouer à Iracing, c’est rien et ça les vaut.

Une fois installé, le programme se lance en deux parties. Une partie que je vais qualifier de serveur qui est en lien avec l’application Iracing et une partie Overlay qui affiche en surimpression les indications. On peut utiliser l’application sur son écran ou sur une tablette déportée ou dans un navigateur. Sur le site tout est expliqué et Partaille a fait une vidéo au top.

La phase à ne pas négliger c’est le paramétrage des affichages car tout est 100% paramétrable.

En course c’est un vrai confort par rapport à ce qui est proposé en standard. On a toutes les info souhaitées, les couleurs permettent une lecture rapide, je ne fais jamais une partie sans.

 

L’interview exclusive de Joel auteur de JRT

D’abord un peu de présentation, tu as quel age, tu es de quelle région, ton irating, tu joues avec quel matos  ?

J’ai 44 ans, je suis de la région centre. Mon iRating est de 6700.

  • J’ai un volant Léobodnar SS2 (le modèle 54 de 26 Nm).
  • Un pédalier HE Ultimate.
  • Un Oculus.
  • Un cockit en profilé Alu.
  • Un siège dynamique Geko.

Tu as développé un logiciel très complet de gestion des timing, compteurs et surtout carburant pour Iracing, Il est très utilisé par les joueurs en complément des informations de Iracing, comment t’es venue l’idée de ce projet ?

Quand je roule, la première chose que j’aime bien connaître c’est l’écart qui me sépare de mes adversaires. Dans iRacing on a la F3 box qui permet d’avoir ces écarts mais ce n’est pas du tout précis, car l’écart varie en fonction de la vitesse et c’est impossible de savoir si on gagne ou si on perd du temps.

Je ne suis pas programmeur à la base, et je suis incapable de récupérer les données iRacing en C.

Il y a quelques années, je possédais un SLI-Pro couplé à une application nommée Simsli permettait de créer des scripts pour afficher des informations sur un afficheur SLI-Pro.

J’en ai donc profiter pour créer un script qui affichait les écarts correct, actualisés plusieurs fois par seconde. J’ai aussi intégré un calculateur d’essence très simple.

Ensuite, en 2015, un excellent logiciel appelé iRDDU est sorti. Il permettait de créer ses propres dashboard et d’afficher toutes sortes d’informations provenant d’iRacing.

J’avais réussi à faire un tableau de temps contenant les écarts en temps réel. C’est l’ancêtre de JRT en quelque sorte :

Je vous mets le liens vers cet ancêtre

Le problème c’est que c’était assez lent au démarrage et les possibilités étaient assez limitées.

Je me suis dis alors que ça serait bien que je passe au C. Et en fouillant sur le forum iRacing, j’ai vu un SDK en Python qui est un langage assez simple et qui permet d’afficher les infos d’iRacing en quelques lignes. Je me suis alors empressé de réécrire mon timing en Python. Ca a été assez rapide et ça s’est fait durant le moi de mai 2015 dès que j’avais un peu de temps libre.

J’ai publié la première version le 31 mai 2015 ici :

Au mois de Juillet suivant, j’ai ajouté le calculateur qui n’a cessé d’être amélioré en fonction de mon expérience et de mes besoins en course. Actuellement, le calculateur tiens compte de la position de toutes les voitures en piste, de leur rythme et des arrêts aux stand pour prévoir le plus précisément possible le nombre de tours restant pour la course, et donc l’essence requis pour finir la course.

J’ai ensuite créé la trackmap (qui se génère automatiquement). J’ai été surpris de la précision à laquelle elle se traçait. Je m’attendais à que ce soit plus difficile à faire. Pour mon utilisation personnelle, j’avais besoin de la trackmap pour savoir si je risquais de rencontrer du trafic après un pit stop (c’est le point orange sur la trackmap).

Deux ans plus tard (en 2017), j’ai dû améliorer la façon de la générer pour permettre d’avoir une trackmap en 3D qui ressemble à quelque chose. Je ne l’utilise pas et ce n’est pas forcément utile, mais intéressant à faire.

Pendant ces deux années, pas mal d’améliorations ont été effectuées, grâce notamment aux suggestions des utilisateurs.

Tu travailles seul ou avec une équipe?

Je travaille seul.

Les releases sont fréquentes, combien de temps passes-tu par semaines sur le projet ?

C’est très variable. Quand on me signale des bugs, je les corrige rapidement grâce au fichier de log qu’on m’envoie.

J’attends en général d’avoir plusieurs jours de libre pour me lancer dans l’ajout d’une fonctionnalité car ça prendre pas mal de temps à mettre au point et à tester. Ce n’est pas rare que les nuits soient courtes quand je travaille sur un projet car j’aime bien que ce soit vite terminé tant que j’ai le code en tête. Ce n’est pas mon métier et je ne suis pas forcément très bien organisé, donc si je dois revenir plus tard sur une partie du code, c’est pas forcément simple de se remettre dedans, même si j’essaie de commenter le plus possible le code.

Tu développes avec quel outil ?

J’utilise l’éditeur Pycharm pour écrire le code python, javascript et html.

Le logiciel est multi langue, c’est un choix pour élargir ton audience ou tu travailles en anglais de base ?

Non le logiciel n’est pas multi langue, il est en anglais puisque la majorité des utilisateurs comprennent l’anglais. Seul le site a une partie en français, mais lorsque j’ai rajouté les dernières mises à jours, je n’ai pas encore pris le temps de tout traduire.

En parallèle tu pilotes aussi cela t’es utile pour  améliorer le logiciel ?

Oui, la plupart des éléments du logiciel me sont utile en course et je les ai conçu de manière à ce que je puisse visualiser en conduisant. Le dashboard par exemple est très complet et peut paraître surchargé. Mais les codes couleurs utilisés me permettent avec un peu d’habitude de savoir aller chercher directement l’info dont j’ai besoin. Mon dashboard perso est d’ailleurs un peu plus chargé que celui d’origine.

Es tu en contact avec l’éditeur de Iracing ? ont-ils réagit sur ton logiciel?

Non. Je sais juste qu’ils connaissent son existence.

Sans dévoiler de secrets as tu des projets pour une nouvelle version majeure?

Pas de nouvelle version majeure de prévue pour le moment. J’aimerais déjà terminer de mettre en place les nombreuses petites améliorations que certains m’ont demandé. J’aimerais aussi pouvoir m’occuper un peu de la mise à jour du site que je sais que beaucoup passe à côté de certaines fonctionnalités par manque de documentation. Seul ceux qui suivent régulièrement les release notes ont une chance de ne rien louper.

Le prix de vente 15€ te parait-il bien rémunérer ton travail ?

Oui. Je programme aussi par plaisir, ce n’est pas une source de revenu pour moi.

Pour finir la question qui fâche, quel est, pour toi, le meilleur simulateur actuellement derrière Iracing ?

J’ai très peu roulé sur les autres simulateurs. J’ai testé Assetto Corsa, Pcars et rFactor 2 dès leur sortie mais je n’ai jamais accroché. Et l’absence ou la faible qualité du mode en ligne explique certainement en partie le fait que je n’ai pas insisté. Je n’y suis pas retourné depuis. Je n’aime pas rouler en solo, à part lorsque j’essaie de mettre au point un setup pour préparer une course.

Propos recueillis par XY MAG

Notre avis sur JRT

JRT c’est un vrai assistant en simulation. Par rapport à d’autres programmes existants, on a ici en plus un vrai projet personnel, un auteur sympa qui fait cela pour le jeu et pour lui même. C’est le meilleur gage de qualité. JRT à tester d’urgence pour les joueurs de Iracing et achetez la licence.

Retrouvez nos articles et vidéos sur http://www.xympag.tv

 

One Response to Joel Real Timing, le must have de Iracing

  1. Juste pour vous signaler que XY Mag n’est pas rémunéré pour cet article qui est rédigé selon l’avis du Magazine qui a payé sa licence.

Leave a Response

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.